Le 1000e match de Tony Parker fêté par une victoire

Tony Parker est rentré dans les annales la nuit dernière en conduisant San Antonio vers la victoire. Le meneur de jeu français inaugure ainsi son 1000e match par ce succès facilement acquis contre Miami.

Un match reporté facilement

Il y a des moments où il faut tout donner ! Et c’est cela qu’a fait Tony P. lors de son 1000e match sur le parquet de Miami. En effet, le match s’est soldé par une victoire face au principal rival des Spurs : Miami. Son équipe a toujours imposé le rythme en forçant le Heat à patienter 7 minutes pour marquer un premier panier. Même si les Floridiens ont réussi à s’imposer au 1er carton (20-19), ils allaient céder les 3 autres à San Antonio, qui s’est montré très déterminé. Au final, le tableau a affiché 81-95.

Pour les autres rencontres dans la soirée, il n’y a plus véritablement de suspense concernant l’équipe qui va finir 1re de la saison. Atlanta s’est incliné face à Détroit (105-95), ce qui permet à celui-ci d’empocher une 5e victoire sur 6 sorties. Une série de victoires qui pourrait leur permettre de finir 8e de la ‘Conférence Est’, même avec 4 victoires de retard sur Brooklyn. Parallèlement, Golden State a vaincu les Clippers (106-110) grâce à Stephen Curry. Avec ce 10e succès, les Warriors ne cherchent plus que 2 victoires pour prendre la tête de la saison.

Un meneur qui brille

Tony Parker, à 32 ans, a marqué l’histoire de la NBA avec 1000 matchs de saison régulière, dont 721 victoires. Durant le match contre Miami, le meneur de jeu français n’a pas eu de grande difficulté : 16 points marqués et 5 passes décisives. Il a disputé 14 saisons disputées, ce qui lui permet de battre les records de précocité. Il a affirmé qu’il ne savait même pas que c’était son 1000e match, mais que ce sont ses amis qui le lui ont rappelé sans cesse. Tony Parker a ajouté qu’il a signé dans une excellente équipe qui compte plusieurs titres et qui recherche toujours des titres.

Le MVP de la soirée

Le meilleur joueur de cette soirée n’était pas le Français, mais Blake Griffin des Clippers : 40 points, 5 passes décisives, 12 rebonds et 3 contres. Malgré de telles performances, il n’a pas réussi à arrêter les Warriors.

 

Laisser un commentaire