Abandon du projet CGR au profit d’un gigantesque stade de rugby

Les élus départementaux viennent de décider : le projet CGR est délaissé, un gigantesque stade de rugby sera construit à la place pour recevoir les SA XV.

Le monde du rugby monte désormais en hauteur. D’ici 3 ans, un stade avec une capacité de 35 000 places sera construit sur un vaste site des Montagnes de Champniers. Le stade comportera d’autres installations : centre de formation, piscine, boutiques, lieux de restauration, hôtels… Le budget prévu (pas encore officiel) tourne autour des 180 millions d’euros.

Outre le statut de stade, il s’agira également d’un ‘Centre Général de Rugby’. L’objectif est notamment d’être prêt d’ici 3 ans s’il y a accession en Pro D2 au SA XV.

L’analyse des matchs dans les salles de cinéma

Les entrepreneurs, en charge du projet, se déplacent régulièrement dans plusieurs pays (États-Unis, Afrique du Sud…) pour découvrir différents stades. C’est une occasion pour eux de découvrir différentes architectures de stades afin s’inspirer pour concevoir ce nouveau stade de rugby.

D’après les explications de Pierre Allory, patron de ‘Rivière 102’, ce stade ressemblera sûrement aux grands stades en Angleterre. L’architecte Éric Turbot a indiqué que celui-ci va accueillir 35 000 places qui seront relativement serrées afin que les équipes puissent côtoyer de près les spectateurs. Il ajoute que la structure va être ornementée de façades en écailles d’inox pour briller en tout temps.

Cela dit, le projet CGR multiplexe du cinéma ne sera pas délaissé complètement. En effet, un certain nombre de salles de multiplexe va être conservé pour faire des analyses des vidéos indispensables au rugby professionnel.

Les 22 000 m2 et les 10 enceintes commerciales sont toujours prévus. Mais le centre de formation a besoin de 4 terrains supplémentaires, dont l’un doit être synthétique.

Afin de gratifier les frères Pitcho de leur appui aux dernières élections (municipales et départementales), le maire d’Angoulême, Xavier Bonnefont, a indiqué qu’il allait privilégier leur société pour l’appel d’offres. Alain Jupé a également donné certaines indications afin de réaliser rapidement ce projet qui deviendra, d’après lui, ‘un stade de référence’ sur toute la région.

Cependant, on ne connaît pas encore jusqu’à présent le sponsor qui va investir 1 million d’euros chaque année durant 15 ans. Mais Jean-Jacques Pitcho affirme que 2 investisseurs sont déjà intéressés : Petit Navire et Saupiquet.

Laisser un commentaire